capoeira Rennes

On parle de nous…

Journal Ouest France Mars 2017 « La capoeira, un art martial qui se danse »

bomsinal-ouest-france

Revue « Nous Vous Ille » 2016

capoeira Rennes revue

« Capoeira Bom Sinal est la principale association bretillienne de cette discipline spectaculaire dont les origines remontent à l’époque de l’esclavage.

9 000 kilomètres séparent Rennes de Rio de Janeiro. Pour goûter à la culture auriverde et se sentir comme sur la plage de Copacabana, on peut aussi se rendre un soir de semaine à l’un des cours proposés par l’association Capoeira Bom Sinal. Selon les jours, elle sera présente au gymnase Ile-de-France, à la salle Constant Véron ou au Cadran à Beauregard. « La Capoeira Brasil de son nom complet est une discipline qui remonte à l’époque de l’esclavage au Brésil », présente l’instructeur Carneiro. Il enseigne à près de cent élèves cet art martial basé sur l’évitement, mélange de lutte, de gymnastique et de danse.revue nous vous ille capoeira 2016

Un art de vivre

Plus qu’un sport, la capoeira est un art de vivre. Les instructions sont données en portugais et des instruments traditionnels viennent rythmer les affrontements, sans que ne soit présente la notion de compétition. « L’activité est adaptée à tous et peut démarrer dès 6 ans, avec des cours spécifiques pour les enfants », précise la présidente de l’association Tiphaine Billoir. Fin mars, des pratiquants venus de la France entière et de l’étranger ont rendu visite à leurs homologues rennais lors du 5e festival organisé par l’association. L’occasion pour les capoeiristes les plus méritants de se voir accorder une nouvelle corde, symbole de la montée en grade selon le même principe que les ceintures de judo. »

http://www.ille-et-vilaine.fr/fr/article/capoeira-l-art-martial-made-in-bresil

Article Ouest France 2013

article ouest france

A Beauregard, on fête l’été en musique et en dansant

beauregard-fete-lete-en-musique-et-en-dansant (1) article ouest france 2013

« Samedi, la deuxième édition de Faîtes l’été à Beauregard, orchestrée par la Ferme de la harpe (centre Léo-Lagrange), portait bien son nom. En effet, le soleil était au rendez-vous. Celui des Antilles, d’abord, avec les vibrantes percussions du groupe Fuzion’al. Et le soleil rennais également, qui a bien voulu pointé le bout de son nez. De quoi mettre du baume au coeur des partenaires de la fête, dont les membres de la Société d’astronomie de Rennes. « Le public peut (enfin) observer le soleil, sa surface, avec nos instruments sécurisés ! », se réjouit Valérie Barbier, la secrétaire.

À cette occasion, la Ferme de la harpe a présenté aux habitants le projet Mémoire du quartier, ainsi que les plans du Cadran, l’équipement socioculturel qu’elle va gérer, en cours de construction avenue André-Mussat. « Il ouvrira ses portes à l’automne 2014, leur a précisé Lucie Chabut, la médiatrice culturelle. « C’est le moment de nous faire connaître vos attentes en termes d’animations. » »

http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/beauregard-fete-lete-en-musique-et-en-dansant-694373

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer